more from
Bravo musique

Backflips

by Canailles

supported by
Maison Planàterre
Maison Planàterre thumbnail
Maison Planàterre J'ai écouté l'un après l'autre tous les albums de Canailles en gardant pour la fin l'album de 2017. Et ce que j'en pense... mouais... faut digérer... quand même... pas pire... Fllloupp! OK! Ma bulle au cerveau est passée. Cet album est absolument écoeurant, paspyrambique et hallucinant (ie excellent). Et ce road trip qu'est "Backflips" m'a amené vers des contrées blues bulléiques (d'où la bulle au cerveau passagère).

"Rendez-vous galant":
www.youtube.com/watch?v=hE7ez3HOMvc
Favorite track: Backflips.
Au Drey
Au Drey thumbnail
Au Drey depuis le show à l'Exode, cet album là est devenu la soundtrack de ma fin de session <3
Keven Rousseau
Keven Rousseau thumbnail
Keven Rousseau Le meilleur album de Canailles. Favorite track: Backflips.
子猫ゴジラ
子猫ゴジラ thumbnail
子猫ゴジラ Patates, steak, blé d'inde Favorite track: Margarita.
more...
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9 CAD  or more

     

1.
J'ai comme une envie de t'emmener avec moé Pour un rendez-vous galant On serait dûs pour avoir les cheveux dans l'vent Me semble qu'on est rendus pesants Comme une envie t'emmener avec moé Pour le plus beau des moments Une balade qui finira pus On est gras durs, c'est l'bon temps Partir sur une chire sur un champ de tir Pour se sentir vivant C't'une invitation à faire le pire On est meilleurs insouciants Quand ben même qu'on se péterait les dents Faut faire sortir le méchant On est perdus pis on aime ça Demain c'est pas important C't'une grande virée à ciel ouvert On a fait lever la poussière Pas d’boussole, tout est à l'envers Y a de quoi qui se passe, c'est dans l'air On se contente de peu, on fait ce qu'on veut On va souper au dessert Finis l'angoisse pis les malaises On se mérite un Forêt Noire Y a ben des façons de faire Pour se perdre dans le désert La tête dans' étoiles Les pieds sur terre Comme la poussière, on redescend On n’y pense pas, c'est l'bon temps On sait ben que ça durera pas Demain c'est pas important Quand ben même qu'on se péterait les dents Faut faire sortir le méchant On est perdus pis on aime ça Demain c'est pas important Y a ben des façons de faire Pour se perdre dans le désert La tête dans’ étoiles Les pieds sur terre On se l’dira Le temps passe vite, la route est longue Mais avec toi Ça sera la plus belle fin du monde
2.
Margarita 03:18
on aura fait d’la barque avec des alligators été entourés de cinquante-deux requins s’baigner avec des phoques pis des homards on avait donc ben peur de rien un shot de fort avec un orteil mort le vrai Far West drette comme dans l’temps où c’est que l’été veille pas mal tard pis que l’hiver est en noir et blanc Cinquante-deux heures pour un margarita Croiser les pires white trash de l’Alabama s’rendre à l’autre bout de monde quatre jours sur un volcan mais jamais vu la Joconde, on n’avait pas l’temps cinquante-deux semaines par année à s’faire charrier à se brûler le pelage à coups de soleil s’a plage une ceinture de lutte de la honte on est en pleine chute pis on monte comme un saumon dans l’courant jusqu’à ce que les plus forts t’attrapent y te sourient en te mangeant, y s’empiffrent pis y sappent mais on n’est pas à plaindre mais des fois on s'ennuie du patate-steak-blé d’Inde on a eu l’goût de se rendre, câller le drapeau blanc le goût de prendre des vacances cachés dans nos divans entre le désir de se laver pis de s’endormir dans l’bain le goût de retrouver ce qu’on a perdu en chemin entre les turbulences où on peut pas atterrir les longues nuits blanches à traîner avec les pires fripe, dé-fripe jusqu’au lendemain d’hier à se nourrir aux sacs de chips pis aux restants de bière mais on n’est pas à plaindre mais des fois on s’ennuie du patate-steak-blé d’Inde
3.
Backflips 03:45
ça sert à rien, y a rien à faire ça sert à rien, y a rien à voir veux-tu m’dire ce que j’fais là j’pense qu’y a rien d’bon là-bas mais en même temps chu incapable d’aller ailleurs chu tellement ben dans mes erreurs à chaque fois j’pogne du neu’ je r’tourne à du vieux c’est-tu mieux j’me sens pas violente, j’me sens pas triste j’ai pas non plus envie d’faire des backflips j’voudrais pas être bête mais j’ai quand même envie de détruire toute esti que j’me sens ben ça sert à rien, y’a rien à faire m’a faire une trêve de mes travers pour une soirée seulement même si ça marche pas vraiment m’a changer d’air pourquoi quand c’est trop propre j’ai l’goût qu’ça soit sale pourquoi quand ça va ben j’ai l’goût d’un scandale quand j’suis sur un bon chemin j’ai l’goût de virer carnaval c’est beau des chandelles mais c’est mieux des feux de Bengale j’me sens pas violente, j’me sens pas triste j’ai pas non plus envie de faire des backflips j’voudrais pas être bête mais j’ai quand même envie de détruire toute esti que j’me sens ben
4.
on finit toujours par s’déboîter l’coeur avec nos désirs débiles à chercher le rubis dans l’dépotoir comme le soleil dans la nuit noire quand on brûle pour quelqu’un qui nous laisse pas le fantôme d’une chance on grimpe quand même sur tous les toits pour lui faire notre plus belle danse on s’acharne à croire qu’on peut mettre le feu à du bois mouillé comme si y’avait juste c’te flamme-là pour se sentir exister on n’a jamais fini de s’déboîter le coeur avec nos histoires de fantômes à tomber en amour dans l’beurre chacun de notre bord dans l’ombre même si on meurt de jamais goûter à toute c’qui brille au loin ça fait tellement moins peur que d’avoir envie de rien
5.
Plumage 02:34
avec mon âme sauvage chu jamais là au bon moment j‘manque un peu d'courage parce que j'nage dans les passe-temps tu sais que je danse mieux que je parle je le fais mieux que toutes les autres ça fait partie de mon charme regarde mon beau plumage ! je suis le vol des outardes qui avancent en diagonale la rengaine habituelle d’un grand classique hivernal j'veux te garder à l'écart de mes plans-catastrophes pour que je puisse rester en or si tu penses à moé encore j'ai les poches pleines d'amour pis j'en échappe de temps en temps la nuit, ça revole partout pis des fois ça devient glissant chu pas ben bonne pour être sage mais r'garde mon beau plumage tu bâtis du calme pour moé mais j'reste pas assise longtemps dès que ça bouge dehors, fouille-moé pourquoi je deviens pire qu'un enfant j’t’un oiseau qui aime un poisson où c’est qu'on bâtit notre maison pour bien respirer tout l'temps pour jamais faire semblant
6.
Jachère 02:49
Six semaines de jachère , ben loin d'mes pantalons Y m'manquerait ma p'tite mère, ça manque un peu d'action M'semble que c't'un peu sévère, j'en garderai des séquelles Mon cœur est une litière qui serait dûe pour un coup d'pelle T'es dans une allée d'quilles mais faut qu'tu vises le dalot T'es au zoo mais reste tranquille, touche pas aux animaux Du snack qui est là, qui est prêt, pas pour toi, c'est fatigant Comme de regarder le banquet, le jour de ton enterrement Six semaines de jachère, m'semble que ça’ pas d'allure J'me flagelle dans mes prières mais j'aime mes pensées impures Jamais d'ma vie n'aurai-je été autant sevré À part quand j'étais vierge mais ça c'est du passé Quand t'es pogné ben loin, tu peux pas toucher aux filles L'aumônier du coup d'main, dans ce cas là, c'est la béquille Quand la tentation brûle, se calmer c'est tout un œuvre S'tenir loin des tentacules quand t'es toi même une pieuvre Six semaines de jachère, ben loin d'mes pantalons Y m'manquerait ma p'tite mère, ça manque un peu d'action Un homme a besoin d'se coller pour pas devenir fou Être nomade c'est compliqué, y serait temps de rentrer chez nous
7.
Gna Gna 02:51
J’ai tout donné, je r’ferai pas l’histoire C’tait un beau party, c’tait l’fun de vous voir M’a prendre congé de mes idées De grandir, de grandeur, de gambler pis d’glander J’ai fait le deuil de la trashitude J’ai mon orgueil, j’ai mes habitudes Le temps me rattrape pis y m’crisse des claques J’essaie d’être drette mais l’équilibre c’est plate M’a me coucher de bonne heure pour étouffer mon vice Avoir fière allure, m’a être bonne, fine pis pure Des raisons d’fêter, j’capable d’en trouver L’île aux plaisirs: c’est là que j’vas mourir Si j’me compare à mes voisins Chu pas la pire, mais chu pas loin Mais si j’me compare à mes voisins Chu pas la pire, sauf le lendemain
8.
les deux yeux qui éclatent y a trop de jus dans’ patate le feu au cul, les dents qui claquent le sourire grand comme le lac c’est quand la dernière fois que t’as ressenti l’immense joie d’être mis à nu et de tout donner de t’abandonner en entier de courir sans jamais t’arrêter de recommencer à briller si t’as le désir bouillant de retrouver la flamme en dedans pitche-toé dans l’inconnu pis r’starte ta machine à jus fais-toé donc aller le coeur fais le spinner à cent milles à l’heure j’veux voir r’voler toute la sueur t’as tout le temps peur que le spring débarque tellement que t’es fullé jam pack même si tu te retrouves su’ l’cul laisse jamais mourir ta machine à jus tout donner ne pas lâcher se garrocher s’époumoner se maganer s’abandonner SANS ARRÊTER de gigoter de rigoler de caresser de pétiller de s’envoler pis de s’aimer SANS OUBLIER de tout donner de pas lâcher d’se garrocher d’s’époumoner d’se maganer d’s’abandonner SANS ARRÊTER de gigoter de rigoler de caresser de pétiller de s’envoler pis de S’AIMER !
9.
Tasser le mal ailleurs Ça calme ma tête pour un temps Même si c'est juste pour une demi-heure M'suis versé de l'eau bouillante s'es mains J'pensais que ça m'ferait du bien J'ai pas tout l'temps des bonnes idées C'est ça qui s'passe quand tu ressens rien Se baigner dans’ facilité Se noyer dins’ mauvaises idées Moé je me contente de ce que j'ai J'dis oui à toute pis non à rien Comme un animal qui a faim J'ai pas tout l'temps des bonnes idées J'pourrais partir avec ta main Plonger dans les bras Du chaud, salé pis gras Ça me met la tête en lieu sûr Mais j'm'efface à l'usure J'voudrais prendre un raccourci Mettre toute ce qui est plate dans un taxi J'vois que mes bobos ‘sont pas guéris Ça manque un peu de profondeur Pis c'est souvent pas très flatteur J'ai pas tout l’temps des bonnes idées Mais ça arrive même aux meilleurs Plonger dans les bras Du chaud, salé pis gras Ça me met la tête en lieu sûr Mais je m'efface à l'usure
10.
Chu brûlé 03:26
On boit du vin d'cuisson cul sec, coudonc, coudes accotés, qu'est ce qu'on fait don’ Dans cuisine en caleçons à caler comme des colons pas d'colonne Next, l'eau d'Cologne, on impressionne personne, on s'donne dans Bologne Ben là déconne pas avec la besogne, un pas de plus pis j'te cogne Chu brûlé jusqu'aux genoux Brûlé jusqu'au trou- d'cul brûlé jusqu'au cou Brûlé jusqu'aux joues on s'plaint mais ça nous plaît des pennes, du pain à l'ail pis des pilons d'poulet s'il vous plaît-il de nous laisser manger tranquille on s'lève de nos divans à la conquête du grément, gravy, gravlax, tite guédille aux condiments y'a du gear c'est effrayant, ça guérit c'est évident chu vraiment chu vraiment chu vraiment… r'garde moi pas chu trop content chu brûlé jusqu'aux genoux brûlé jusqu'au trou- d'cul brûlé jusqu'au cou brûlé jusqu'aux joues j’me pense bon!!!! On boit du vin d'cuisson, cul sec, coudon’, coudes accotés qu'est-ce qu'on fait don’ À kicker des canettes en kimono, à s'battre à coups de bâtons Battés, ankylosés, encabanés dans le salon Quelle heure est-on, on avance à reculons, on s'rassoit dans nos futons Pour pitonner des pitons à Pokémon Puzzle, pas game de r'souffler dans’ cassettes De s'ouvrir une autre p’tite frette, question de s'pitcher des manettes Y est-tu tôt, y est-tu tard, on s'câlle-tu un corbillard pour s'décoller du prélart Chu brûlé jusqu'aux genoux Brûlé jusqu'au trou- d'cul brûlé jusqu'au cou Brûlé jusqu'aux joues
11.
Genoux 04:13
Ce soir je crache mon cœur brûlé Pour un voyage sans gravité À la dérive pour un moment À bord d'un gros ballon flottant Tout ce temps perdu à genoux À regarder les tiens debout J'en ai bouffé plus qu'à mon tour Des maux de cœur, des matins lourds D'amour Je coupe les cordes pour mieux m'envoler À chaque poids laissé tomber Tout semble plus petit sous mes pieds Ce soir sous la flamme du dirigeable Il n'y a qu'un seul couvert à ma table Après-demain peut être un jour Je vomirai mes restes d'amour Mais je n'oublierai jamais tes genoux . . .

credits

released April 28, 2017

CRÉDITS

Daphné Brissette : voix, tambourine,
Olivier Bélisle: voix, guitare, banjo,
Annie Carpentier : voix, planche à laver, shaker,
Étienne Côté: voix, vibraphone, tambours, triangle
Erik Evans : voix, mandoline, ukulélé, tambourine
Benjamin Proulx-Mathers : voix, guitare, banjo
Antoine Tardif : voix, contrebasse
Alice Tougas St-Jak : voix, accordéon, tambourine, triangle

INVITÉS
Mélisande Archambault: violon sur Histoires de fantômes et Tête en lieu sûr
Étienne Barry: piano sur Backflips
Christian Lagueux: percussions sur Gna Gna, Machine à jus et Chu brûlé
Serge Lavoie: claps sur Rendez-vous galant
Anna Frances Meyer: voix et arrangements du choeur sur Genoux
Tonio Morin-Vargas: cabasa sur Machine à jus
+
Chorale des pas cheaps sur Chu brûlé :
Max “Mononc” Rouleau, Géraldine Bureau, Joël Lavoie, Claudie Jalbert, Sonia Bergeron, Serge Lavoie, Julien Déry, Mathieu Beaumont, Anthony Auger, Eric Villeneuve, Benoît Paradis, Michel Mazerolle Felix, Pat Evans, Christian Lagueux, Gabriel “Van Der Jambon”


Paroles et musique: Canailles
Arrangements: Canailles et Tonio Morin-Vargas

Enregistré au studio Breakglass, live, sans écouteurs ni métronome, dans la même pièce, sauf pour quelques overdubs de claps, groupe de voix et percussions.
Mixé par Tonio Morin-Vargas au Studio du Conservatoire St-Christophe; NOT "In The Box"
Réalisation: Tonio Morin-Vargas
Prise de son: Francis Bélanger Lacas et Tonio Morin-Vargas
Matriçage : Dave McNair
Direction artistique : Canailles et Tonio Morin-Vargas


Illustrations : Daphné Brissette, gros merci à Jambon
Graphisme : Sel et Vinaigre
Calligraphie: Alice Tougas St-Jak et Erik Evans
Photos: Camille Gladu-Drouin

license

all rights reserved

tags

about

Canailles Montréal, Québec

Ramassés avec des instruments dans les mains, les membres de Canailles sont autodidactes d’un genre mâtiné à l’instinct, riche de différents ailleurs parce que le monde est beau et grand. Y croisant entre autres l’esprit old-time, cajun et blues, des dégaines de jadis propulsées par un mur du son acoustique et fier d’aujourd’hui. ... more

contact / help

Contact Canailles

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Redeem code

Report this album or account

Canailles recommends:

If you like Canailles, you may also like: